Labour-Int

N'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Print this page
Print

 

  ACTION PILOTE BELGE

Soutenu par l’AMIF (DG Home), le projet Labour-Int est un projet international porté en Wallonie par le CEPAG en partenariat avec le Monde des Possibles.  Le projet tente dans chacun des trois pays participants (Allemagne, Italie, Belgique) d’apporter des réponses aux difficultés d’intégration par le travail des personnes d’origine étrangère. La phase préparatoire du projet réalisée par le CEPAG a permis de rencontrer une multitude d’acteurs (FOREM : bassin EFE et service spécialisé migrants, Chambre de Commerce et d’Industrie Wallonne, Consortium de validation des compétences, Centre d’Action Interculturelle de Namur, Associations, centres Croix-Rouge, différentes instances de la FGTB, des demandeurs d’asile,) et d’élaborer une offre de formation bien ancrée dans le contexte wallon.  Document de la phase préparatoire accessible ici

Nous pouvons nommer pour principaux freins dans l’entrée dans le monde du travail :

  • La méconnaissance du français ;
  • L’incertitude en lien avec le statut de séjour : problématique de l’annexe 35 en lien avec le suivi de formations au Forem ;
  • La distance des centres d’accueil par rapport aux centres de formation ;
  • L’inadéquation de la plupart des outils actuels visant à reconnaître les compétences et qualifications ;
  • Le manque de coordination entre les acteurs ;
  • … ;

Le projet Labour-Int est une occasion de mettre en place un dispositif de formation qui tente, effectivement, d’intégrer les aspirations des participants et d’assurer une rencontre juste avec le monde de la formation et celui du travail.

Les premiers jours de formation sont dédiés à la création d’une vidéo concernant les compétences et les expériences des apprenants avant leur départ. La réalisation de cette production audio-visuelle encadrée par les « Jeunes FGTB » permet dans le même temps de développer des compétences liées à l’expression et spécifiquement à l’expression sur soi et de montrer au reste de la société civile ce que les gens maitrisent déjà faire et ce qu’ils pourraient, en l’état, proposer…

L’objectif de la suite du projet, au niveau de la Belgique, est de préparer les personnes volontaires aux tests d’admission en centre de promotion sociale. La spécificité de l’action belge est de considérer en son sein l’ensemble des résidants Croix-Rouge.  La session qui s’est déroulée au mois de février 2018 fut dédiée aux formations en maçonnerie et en restauration. Ce dispositif repose sur 4 dimensions singulières et complémentaires qui sont traitées dans le cadre d’animations ciblées :

  • Le développement de compétences en français (oral et écrit);
  • Le développement de compétences en mathématiques (opérations, proportions, travail sur fraction, …)  ;
  • La compréhension et l’appropriation des informations essentielles en lien avec la procédure d’inscription en centre de promotion sociale ;
  • Le travail sur l’estime de soi et la valorisation des compétences acquises ou à acquérir ;

Les intentions de formations reposent sur 2 exigences.  L’objectif de réussir les tests d’admission est central dans la formation. L’appropriation de stratégies de performances (à opposer à la maitrise) est au cœur du dispositif. C’est une logique minimaliste qui permet de baliser les contenus en fonction des priorités induites par le cadre du décret d’admission et la nature des tests. Complémentairement à la logique de performance, la mise en place d’animation impliquantes est au cœur de la méthodologie empruntée.

La première session de formation Labour-Int s’est déroulée durant 2 semaines du mois de février 2018 avec 14 participants. Voici quelques informations globales concernant les apprenants :

  • Moyenne d’âge de 35 ans ;
  • Parité hommes/femmes ;
  • Scolarisation moyenne jusqu’au secondaire (beaucoup de différences aux niveaux des diplômes et des expériences chez les apprenants) ;
  • Tous sont demandeurs d’asiles en centre Croix-Rouge ;
  • Moyenne de réussite de 50% lors du testing de simulation (3eme jour de formation);
  • Moyenne de réussite de 100% pour ceux qui se sont présentées aux tests d’admission ;

Plus d’infos sur le projet Labour-Int ici

Personne de contact pour l’action pilote belge du projet : Charles-Antoine Alcouffe (CEPAG) 04/232.02.92 – et Didier Pironet (CEPAG) 081/26 51 89